Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean Prieur (1914-2016)

Jean Prieur (1914-2016)

Jean Prieur a étudié les doctrines ésotériques et les phénomènes paranormaux à la fois en tant qu'historien et philosophe.


Réalise-t-on notre mort ?

Publié par Jean Prieur sur 19 Juillet 2005, 23:00pm

Catégories : #Informations - Questions-Réponses

Michèle de Montpellier :

"Est-il vrai que, dans les premiers temps et les premières zones de l'autre monde, les défunts ne réalisent pas leur nouvel état ?"

Un message reçu par Marie-Louise Morton ("Comment retrouverons-nous nos disparus" aux éditions Astra), qui avait perdu presque en même temps son frère et son fiancé, va vous donner les explications nécessaires:

"En arrivant ici, on s'aperçoit que l'on continue d'exister et l'on est tellement habitué aux données de la Terre qu'on se figure vivre de la même manière. On pense donc tout naturellement à des objets matériels et, comme la pensée maintient les objets, on les voit se préciser autour de soi. De plus, on reste en contact avec les êtres qu'on aime et l'on est d'abord inconscient de ne percevoir les choses terrestres que par eux. On a parfois du mal à se rendre compte, entouré comme on l'est de ce qui était familier, qu'on n'est plus du nombre des vivants. Ce qui aide à le comprendre, c'est qu'on ne peut plus attirer l'attention des siens en leur parlant ou en les touchant. C'est pénible, car on voudrait leur dire que l'on continue d'exister lorsqu'on les voit se désoler de notre disparition,

mais il est impossible de le faire."

Nicole de Belgique :

"Je pense que le défunt sait qu'il a changé d'état. Il est simplement revenu à son état d'origine. Je ne crois pas qu' il ai des états d'âme; ceux-ci sont réservés aux mortels. Cela vous semble peut-être bizarre mais ce que je dis n'est en fait basé que sur mon expérience personnelle, et pour 20% sur des trucs lu par-ci par-là... J'aime votre site d'échange d'idées, je l'ai signalé à d'autres".

Si, les morts ont des états d'Âme. Ils peuvent être inquiets de ne pouvoir communiquer avec leurs proches. Et souvent, du fait qu'ils ont des souvenirs, des pensées et des perceptions, ils n'arrivent pas à réaliser qu'ils sont passés par la mort. Heureusement, les esprits chargés de l'accueil leur expliquent ce qui s'est produit. Ils les rassurent et les guident dans l'autre vie.

 

Nicole de Belgique :

"Je me souviens d'une anecdote qui contredit mon message précédent mais soit, il n'y a que les sots qui ....: une amie très proche décède. Elle avait un jeune enfant. Quelques années plus tard, je fais des rêves à répétition où elle me montre son fils et où elle est triste. je décide d'aller voir ce qu'est devenu le petit Nicolas. je le vois beau, bien dans sa peau, bien entouré etc... Curieusement, lui à l'air tout content de me voir. Les rêves ont disparus illico. j'ai donc pensé qu'Anne-Marie m'avait envoyée pour être rassurée sur la vie de son fils."

Une fois de plus, cela conforte notre pensée que dans l'au-delà la vie (et, donc, les sentiments) continue. On ne perd rien de ce que nous sommes après la mort et on doit continuer d'évoluer.

Commenter cet article

Aline 11/01/2008 21:47

Bonjour,Je découvre vos livres et une transformation s'opère en moi. J'ai beaucoup de travail personnel à faire concernant la mort des proches. Vos livres m'avaient apaisée, et là je viens de lire le témoignage épouvantable d'un "passage" dictée par Marcelle Olivério, dans le lien "Réalité spirite" et ça me perturbe énormément, je ne pense qu'à ça, craignant rétrospectivement pour mes proches qui sont morts, m'imaginant avec horreur ce qu'ils ont enduré ! Je n'arrive plus à retrouver l'apaisement que vos livres m'avaient apporté je ne pense plus qu'à ce témoignage d'une personne vivant vraiment dans son corps astral les ténèbres épaisses de la tombe, sentant l'odeur du corps physique qui se pourrit, abandonnée, sans secours, rattachée à ses organes physiques se pourrissant dans le noir du tombeau et souffrant le martyre.....Pire qu'un film d'épouvante ! Pourquoi personne n'est donc venu lui porter secours ? Doit on généraliser cette expérience et que peut on faire pour aider ses proches âgés à se préparer pour leur éviter de vivre cette horreur ?MERCI D'AVANCE DE VOTRE REPONSE

Jean Prieur 13/01/2008 13:02

Chère Aline.Comme vous me l'avez dit, ces informations sont de Marcelle Olivério et ne proviennent pas de mes écrits qui sont purement christiques et concernent les croyants et incroyants de bonnes volontés qui n'ont pas à redouter ces horreurs.En ce qui concerne le témoignage de Marcelle Olivério, rendez vous directement sur l'un de ses sites.Jean Prieur

Elisabeth 19/03/2006 22:21

Que pensez vous qu'il advienne lorsqu'une personne fait don de l'un de ses organes à sa mort?
Si  je me base sur l'idée que chaque partie d'un corps est identique à sa globalité (comme un hologramme), je m'interroge sur l'aura de la personne défunte. En effet, une partie d'elle va rester sur le plan terrestre (la partie greffée), son corps etherique va t-il pouvoir quitter ce plan ou va t-il rester "accroché"  malgré lui sur terre ? Si c'est le cas, comment aider la personne défunte à se libérer de cette entrave ?
 
Dans le livre de Jean Prieur "La mémoire des choses", il est fait état dans les notes (14), du temps éclaté (rapport avec le Titanic). S'agit il d'un livre, d'un essai, je n'ai pas trouvé ce titre dans sa bibliographie.
MERCI  pour vos éclaircissements
Elisabeth
 
 

Jean Prieur 25/03/2006 21:07

>Chère Madame.
 
Effectivement chaque corps a son double astral. Mais, il ne faut pas en déduire de causalité de ce style entre eux. L'aura est autre chose, ce sont les émanations du corps physique et de ses énergies "terrestres".
En ce qui concerne le corps éthérique, dans l'Au-dela donc,  ces angoisses purement matérielles n'ont plus lieu d'être dans 99 % des cas. Dans le bas astral, cela peut exister uniquement à cause d'une mauvaise action et/ou pensée.
Dans les premières sphères de l'Au-delà (ou pour se faire mieux reconnaître auprès de ces proches encore vivants, en rêve par exemple) le grand père qui aurait perdu sa jambe à l'âge de 20 ans et que tout le monde avait connu unijambiste peut continuer de se faire représenter ainsi. Mais seulement si il le souhaite. La pensée est encore plus forte dans la seconde vie.
Par contre, pour un don d'organe (très bonne action) il n'y aucune raison que cela vous handicape dans l'Au-delà, bien au contraire. Une fois morte, c'est vous qui choisirez votre apparence et ,sans aller jusqu'à obtenir immédiatement un corps de gloire, vous vous retrouverez  avec l'apparence physique (au complet) de la pèriode de votre vie terrestre la plus heureuse. Toujours si vous le souhaitez, bien sûr.
Ma position est qu'il est plus que souhaitable de faire profiter de son corps pour le bien de la société car à notre mort il est prévu de redevenir poussière définitivement. 
En théorie, à partir du moment où on n'occupe plus cette enveloppe terrestre,  il serait dommage qu'elle ne serve pas à d'autres si l'occasion se présente. Mais en pratique cela peut se présenter plus délicatement. 
Avant tout, la personne doit absoluement décider d'elle même et après mûre réflexion. (D'ailleurs si vous pensez aux dons d'organes, n'oublier d'informer vos proches de votre choix car c'est eux qui devront donner leur accord si ils sont contactés par les services médicaux en cas de mort brutale, accident de voiture, par exemple) afin  que dans les premiers jours de notre morts il n'y est pas de traumatisme à voir son coprs matériel se faire découper ou  brûler (a ce sujet, l'incinération semble trop brutale pour certaines âmes qui mal informées se seraient toujours accrochées à leur corps matériel et pourraient paniquer dans ce qu'elles interprêteraient comme les flammes de l'enfer). Tout dépend donc de  votre volonté et niveau de compréhension de la mort et de votre spiritialité.
PS: A propos du "Temps éclaté", il n'a finalement jamais été édité. Le sujet est largement abordé dans "Les Atomes et la vie immortelle" (4ème page des "Conférences") et aussi à la fin du livre "Le surnaturel à travers l'Histoire" quelques pages sur la pluralité des temps (avec même un graphique).

sambo 04/02/2005 19:31

la mort n'est qu'une étape dans la vie parait-il! :-)
il y a une autre vie apres la mort ! mais pas matériel,j'approuve ce que tu as mis ! ^^
je précise ,je ne suis pas croyant ;-)

Jean Prieur 25/03/2006 19:54

Merci pour ta compréhension et bravo pour ton ouverture d'esprit.
Félicitations aussi pour tes talents de dessinateur; ton blog (http://artofparadox.over-blog.com/ ) et donc tes dessins sont époustouflants.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents