Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean Prieur (1914-2016)

Jean Prieur (1914-2016)

Jean Prieur a étudié les doctrines ésotériques et les phénomènes paranormaux à la fois en tant qu'historien et philosophe.


Messages de l'En-deça

Publié par Jean Prieur sur 13 Août 2005, 23:00pm

Catégories : #Informations - Questions-Réponses

Célia, de Revel:

"Vous parlez beaucoup de messages descendant du Ciel vers la Terre, mais peut-on imaginer l'inverse, c'est-à-dire des textes montant de l'En-deça vers l'Au-delà ?"

Jean Prieur:

Point n'est besoin d'imaginer, cela existe. De nombreuse prières l'attestent. Mais plutôt que de les énumérer toutes (à chacun de choisir de dire celle qui touchent le plus votre cœur), je vous soumets ces quelques lignes superbes que Mado Maurin adresse à son fils, Patrick Dewaere:

"Si tout est grâce, je crois aussi que tout est message et signe, si l'on veut bien se tenir en éveil et à l'écoute de cette voix intérieure que chacun appelle d'une manière différente, mais qui est pour moi, le souffle de l'esprit."
"C'est sûrement pour cela que j'éprouve parfois le besoin d'écrire ces pensées qui m'arrivent : elles sont comme le message permanent de l'Amour du Tout Autre, preuve vivante de l'existence de ce Créateur inexplicable et contesté qui s'exprime au secret de notre corps, de notre âme."
"Il y a une partie de ma chair qui est entrée dans le mystère de la Vie Éternelle. Et quand je relis mes souvenirs, je me sens un peu étrangère à cette femme ; je me suis devenue inconnue, je ne me comprends plus très bien."
"Le fruit de ton témoignage, mon enfant chéri, c'est la parole de Dieu qui pénètre chaque jour en moi. Cette parole, baume de tendresse pour mon cœur blessé, qui essuie toute larme de nos yeux."
"Je ressens la certitude évidente et forte qu'à cause de toi, beaucoup vont découvrir l'existence de ce Dieu que tu as rejoint, avec lequel tu vis dans une paix joyeuse et lumineuse."
"Accepter la mort de son enfant, c'est le mettre au monde une seconde fois. Notre révolte est la seule ombre qui puisse encore l'atteindre en cette patrie où nous nous retrouverons. La mort n'est pas une punition. C'est l'aboutissement normal de notre histoire d'amour avec Dieu. Ce qui m'est le plus difficile, c'est que mon fils a tranché volontairement le fil de sa vie, et c'est ce qui me tiendra à genoux devant le Seigneur jusqu'à nos retrouvailles, confiante totalement en la Miséricorde divine."

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents