Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean Prieur (1914-2016)

Jean Prieur (1914-2016)

Jean Prieur a étudié les doctrines ésotériques et les phénomènes paranormaux à la fois en tant qu'historien et philosophe.


Faut-il croire aux rêves ?

Publié par Jean Prieur sur 23 Septembre 2005, 23:00pm

Catégories : #Informations - Questions-Réponses

Élisabeth, de Rennes :

"J'ai perdu mon frère dans une mort assez mystérieuse: accident ou suicide, ce n'est pas clair. Il avait 24 ans et il me manque beaucoup. Un an auparavant, j'ai rêvé de son décès. Depuis, je rêve souvent de lui, on s'enlace et l'on pleure. Dans mon dernier rêve, je l'ai vu étendu. en m'approchant de lui, il a ouvert les yeux. Après, je l'ai vu assis sur une chaise en train de dormir. Il y avait mon mari, ma mère et moi. On s'est approché de lui et on l'a aidé à marcher. C'est là qu'il a dit : "Emmenez-moi avec vous, ne me laissez pas seul, ne me laissez pas tomber". Toutes les semaines, nous faisons dire une messe à son intention. Depuis plus de trois ans, le matin entre deux sommeils je sens une présence, on essaie de m'étouffer, je suis comme paralysée. Je fais souvent des cauchemars, surtout depuis le décès de mon frère. Mon frère est-il heureux ? est-il auprès de mon père décédé lui aussi?

 

Le rêve précédent la disparition de ce jeune était, hélas, prémonitoire. Il n'a pas l'air très heureux de l'autre coté. C'est ce qui me fait croire qu'il s'est suicidé. "Ne me laissez pas seul, ne me laissez pas tomber", la demande est claire. Il désir que l'on pense à lui, que l'on prie pour lui, que l'on parle de lui comme d’un être vivant. Et ce que je dis là est valable pour tous ceux qui nous ont quittés. Non, il n'est pas au ciel, pas encore. Il est pour l'instant dans un monde intermédiaire. C'est très bien de faire dire des messes à son intention. J'espère qu'elles ne sont pas bredouillées et expédiées en vitesse. J'espère aussi que le prêtre qui les dit croit en la survivance personnelle, active et évolutive. Quand aux présences hostiles que vous sentez dans votre chambre, vous pouvez les chasser en lisant à haute voix une prière que vous aimez. Pour plus d’information, lisez la conférence de Jean Prieur " Rêves, porte de l’Au-delà ".

 

Geoffroy, de Saint-Jean-du-Gard :

"Existe-t-il une différence entre rêve et songe ? En tout cas, les verbes correspondants prêtent à confusion: songer n'a vraiment pas le sens de rêver."


C'est exact, une fois de plus nous sommes piégés par le vocabulaire. En réalité, rêve et songe sont deux activités mentales profondément différentes.

Le rêve est le domaine privilégié de l'acte manqué. Le rêve, c'est nous qui le fabriquons avec nos souvenirs anciens ou récents, avec nos désirs, assouvis ou non, avec nos sensations physiologiques, pénibles ou agréables. Le rêve, pot-pourri d'aventures, est un film décousu qui aborde trente-six sujets et n'en termine aucun. C'est le terrain d'élection du subconscient, la liquidation de la vie quotidienne. Il ne dépasse pas le plan naturel.

Le songe, au contraire, nous est envoyé. Il nous met en rapport avec les plans supérieurs et, par cela même, il a une signification pour notre vie. Centré sur un seul sujet, il présente une remarquable continuité, il a souvent valeur d'avertissement. Le songe émane de ce super-conscient dont on ne parle jamais. Au réveil, il laisse dans le mental une trace si précise, si profonde, que l'homme, complètement déphasé, ne sait plus s'il a vécu ou rêvé la situation. Il lui faut un certain temps pour reprendre pied dans la réalité et toujours il gardera la nostalgie de cette heure étoilée. Le songe est une porte entre ouverte sur l'Au-delà.

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents