Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean Prieur (1914-2016)

Jean Prieur (1914-2016)

Jean Prieur a étudié les doctrines ésotériques et les phénomènes paranormaux à la fois en tant qu'historien et philosophe.


L'écriture automatique.

Publié par Jean Prieur sur 28 Octobre 2005, 23:00pm

Catégories : #Informations - Questions-Réponses

Gilles, de Paris :

"Comment peut on être certain que, dans le phénomène d'écriture automatique, ce n'est pas notre inconscient qui intervient et qui refait surface ?"

Jean Prieur:
 
Il est sûr que dans l'écriture automatique notre mental interfère souvent. Ce sont alors nos souvenirs, nos désirs, nos craintes, nos idées qui peuvent se déverser avec précipitation sur le papier. Cependant, si le texte que nous avons écrit relate des choses que nous ignorons, des événements absolument imprévisible, alors il s'agit d'un vrai message de l'Au-delà.

L'écriture automatique peut être provoquée ou spontanée.

Pour l'écriture automatique provoquée: attention de ne pas se mentir à soi même en voulant absolument écrire quelque chose sur le papier pour preuve d'un contact. C'est plutôt rare de pouvoir volontairement laisser sa main être guidé par autre chose que son propre mental. Et surtout lorsque l'écriture automatique commence de ne pas être surpris et rompre le contact.

Pour l'écriture automatique spontanée: il est possible de tomber dans une sorte de transe, de sommeil hypnotique (voir sa main s'agiter pour écrire) et d'être très étonné de s'apercevoir que l'on a écrit des lignes n'ayant aucun rapport avec sa pensée (des messages sur l'Au-delà alors que l'on faisait les comptes de la journée, un autre style d'écriture, une langue étrangère... par exemple). Ce genre de manifestation d'écriture médiumnique, (potentiellement très dangereux) est là une preuve beaucoup plus certaine d'un don. Et il serait dommage (comme tout autre don) de ne pas continuer à le développer et l'utiliser. Attention toutefois de ne pas jouer avec le feu en laissant votre main et votre mental être guidés par un esprit peu recommandable qui prendrait un malin plaisir de vous faire écrire des horreurs, voire vous posséder. L'écriture automatique est un des support pour le spiritisme. Le spiritisme n'est pas un jeu et il est plus que raisonnable de ne pas se laisser entraîner dans cette voie sans de solide base et un puissant psychisme.
Jean Prieur.

Cristina, de Belgique :

"Ceci est un message que j'ai reçu en écriture automatique...Il se fait appeler Jean et se dit "le papa de ta maman". Or, mon grand-père maternel que je n'ai jamais connu car décédé en 1947 s'appelait Louis Emile, seulement ce qu'il raconte est la stricte vérité suite aux déclarations de ma mère (il a bien fait de la prison et est bien décédé dans un fauteuil au sortir de prison chez sa mère). Il explique qu'il doit apprendre a protéger les enfants qu' il voulait abuser ( il est allé en prison pour avoir abusé d'une de ses filles).
Que pensez-vous de ceci...Il me demande de continuer les messages des défunts pour venir en aide à ceux qui pleurent encore leurs morts....Mais pourquoi dit-il qu'il s'appelle Jean ? Cela m'empêche de continuer..Que pensez-vous de ce texte?"

"Dans ma vie terrestre, j'étais un homme, un père, un mari sans le moindre savoir. J'ai eu une maison, un travail à la mine et des enfants,
la vérité de mes gestes m'ont conduit en prison. j'en suis sorti au moment de ma mort. On ne connait pas la conséquence des actes que l'on est capable de commettre ni l'itinéraire que l'on doit suivre. On ne vit que pour le bien être materiel et pour un confort mais on ne progresse en rien. Je regrette cette chance qui m'a été offerte en même temps cela m'a servit à savoir comment choisir de vivre entre le bien et le mal, intervenir auprès de nos semblables pour les aider dans leur chemin. A l'heure de ma mort mon âme s'est séparée de cette enveloppe corporelle et je me suis retrouvé flottant dans l'air en voyant mon corp dans ce fauteuil, pas possible de me faire entendre de ma mère, pas possible de faire quoi que ce soit. Au moment de mon enterrement j'ai fait la chose la plus stupide, se retrouver avec pire que moi, je restais à errer grandement avec des âmes perdues. Il fallait voir ce monde pour comprendre, des âmes qui cherchaient à faire nourrir le mal aux vivants en s'accrochant à eux. Mon parcours dans ce plan aura duré huit ans, je ne me suis pas permis d'évoluer à un moment donné pourtant on m'en avait donné la possibilité. Le jour venu je me suis retrouvé dans une grande salle avec des êtres pas comme nous, ils parlaient sans me parler, ils étaient avec moi et je me sentais comme un enfant. Cette grande salle était comme un plateau suspendu dans l'air. Un moment j'ai vu des bribes de ma vie terrestre, des bonnes et des mauvaises, je n'ai pas dû en répondre, ils m'ont demandé de bien retenir tout cela puis m'ont désigné où je devais aller pour apprendre. Quand j'y suis allé je me suis retrouvé avec mon père Ernest, ma tante Miette, mon frère Albert....Mon frère Albert ne m'as rassuré qu'à partir du moment où j'ai vus le reste de ma famille. "Faut venir avec moi m'a t'il dit " et ils m'ont reçu avec beaucoup d'amour. "Bienvenue à toi parmi nous". C'est depuis que j'en apprends, par exemple : Je dois protéger des enfants qu'on voudrait abuser et garder un oeil sur le reste de ma famille qui n'est pas encore ici, je les accompagne dans leur chemin. En d'autre temps je m'instruis avec d'autres esprits plus évolués que moi, je fais beaucoup de progrès pour évoluer.....Je suis dans un endroit où je dois faire mon choix et je dispose du temps que je veux pour cela, entretemps je fait ce que je veux, ici il n'y a pas de jour il n'y a pas de nuit, nous pouvons vous voir comme nous pouvons aussi rester auprès de vous. Nous pouvons aussi avoir des choses à faire pour évoluer mais ce n'est pas une obligation, nous avons toujours le choix. j'ai fini mon itinéraire, tu peux commencer un autre...., Je te remercie de m'avoir permis de communiquer ceci."


Jean Prieur:

Chère Cristina,
je comprends que cela vous empêche de continuer un dialogue avec cet esprit qui est un curieux mélange de vérité et d'erreur. Tout message avec des erreurs (comme ici le prénom de votre Grand Père) est à considérer avec circonspection.
Priez pour lui, mais ne le laissez pas vous investir. L'essentiel est qu'il travaille à sa régénération en écoutant l'enseignement des guides de lumière.

Commenter cet article

STAMM Sonia 07/10/2006 21:02

Bonjour,
J'ai vécu le phénomène d'écriture automatique spontanée (à l'époque je n\'avais pas compris ce qui c'était passé) et j'ai ainsi écrit une pièce de théâtre - 3 contes et des poêmes. Si effectivement il s'agit d'un don je serait très motivée pour le développer mais je ne sais pas de quelle manière. Je pense être psychiquement suffisemment forte, je pratique la méditation depuis une trentaine d\'années notamment. Si des textes ont été inspirés de cette manière, cela veut-il dire qu'ils devraient être publiés ? Je serais heureuse d\'entrer en contact avec quelqu\'un ayant vécu le même type d'expérience ou du moins qui connaisse le phénomène.
Cordialement,
Sonia Stamm
 
 

Jean Prieur 27/11/2006 19:43

Il est difficile de faire la différence entre ce qui vient de nous (inspirations littéraires) et ce qui vient de l'Au-delà. Tout ce qui provient de là-bas ne mérite pas d'être publié. Personnellement, je ne lis plus les messages, il y en a trop.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents